Le Conseil d'État veut relancer l'apprentissage

date_1
jeudi 10 juin
17:00
etiquette_1

Le Conseil d'État neuchâtelois veut donner un coup de pouce supplémentaire aux entreprises qui engageraient des apprentis à partir de la rentrée. Il s'agirait d'une rallonge de crédit de CHF 2,5 mio pour l’engagement d’apprentis en première année de formation professionnelle initiale, pour l’année scolaire 2021-2022. La situation sanitaire « ne permet pas aux entreprises neuchâteloises d’avoir une vision encore suffisante des perspectives économiques à moyen terme», selon le communiqué de la chancellerie d'État. Ce crédit doit encore être accepté par le Grand Conseil.