Condamnée pour avoir parlé dans une sono

date_1
mercredi 27 avril
17:00
etiquette_1

Condamnée pour avoir utilisé une sono! La militante Sandra Ibar qui avait organisé une manifestation contre les restrictions covid le 27 février 2021, a été jugée, ce mardi, par le Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers. Elle écope de 300 francs d'amende et 800 francs de frais de justice, non pas, pour la manifestation, qui était légale, mais pour la présence d'un moyen de sonorisation, non déclaré, lors de cette contestation. La communication de la police neuchâteloise n'était pas atteignable, cet après-midi. Sandra Ibar, elle, va faire appel.