La photo animalière, une passion parfois héréditaire

date_1
lundi 18 avril
17:00
etiquette_1

La 2e édition du Festival Nature de Neuchâtel rassemblait le travail de 14 photographes et cinéastes animaliers, durant tout le week-end. Nous y avons rencontré la jeune Axelle Bays, 14 ans, dont le virus pour la photo animalière lui a été transmis par son père, Martial. Mais tous n'ont pas la chance d'avoir reçu cette passion en héritage. C'est le cas notamment de Fabien Wohlschlag, parrain de l'exposition, plus connu sous le nom de Fabwildpix sur sa chaîne web. Il aurait aimé pouvoir bénéficier des mêmes conseils qu'il distille désormais sur Internet, à une époque où les réseaux sociaux n'existaient pas.